Hutte

Du recueil « La patience du sable »

Dors…

Étendu

sur le parquet inquiet

de ta hutte de mots

dors donc ivre de toi

poète inconnu

Respire en ton sommeil

la poussière d’innocence

au goût de lait

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s