Mère

Du recueil « Patience du sable »

Mer mère

Enfant

entre cour et jardin

j’ai bu les larmes d’une mère

sans réplique aux drames de sa vie

J’ai bu le fruit âcre

et calé sur les pépins

J’ai bu l’eau de la terre

les regrets

les souillures

Aujourd’hui

je bois la pluie qui noie les statues

Je bois les gouttes ruisselantes

sur leurs fesses radieuses

Je bois le vin chaud qui perle à perle

sourd de leurs sexes

Je bois le sel de leurs sources

Je bois l’enfance des prophètes

le sang des poètes

3 réflexions sur “Mère

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s