Maison

du recueil « Patience du sable » »

Jardin

Ailes d’ouragan

voiles immobiles

Ma maison est un bateau

en attente d’îles

Mon équipage a fuit

Des indigènes m’apportent des fruits

sur leurs pirogues

la nuit

Ma maison tient le cap

dans le mauvais temps

ourlée de gris

ourlée de blanc

Accoudé à la fenêtre

je guette les hirondelles

les poissons volants

annonçant à tire d’aile

TERRE droit devant

Sous la coque

défilent les grands rocs

glissent les algues des îles

les édens

les profonds garden

les Ys les Atlantides

Sur le perron

étrave soc

claque l’ombre du foc

Le portail gouvernail

griffe le corail

Aux vitres

des avirons brisés

cognent sous les risées

Roseaux rouges

Bananiers

Flamboyants

Incendie des îles

Brûlure des elles

L’horizon resplendit

Le toit brille parmi l’écume

2 réflexions sur “Maison

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s