Amour

Un poème pour échapper à ce jour sinistre d’élection

Voyage

En ces nuits d’arsin

l’amour trimardeur

nourri d’alberges

erre d’erg en reg

Les cicindèles

efflorescences d’astres

brodent son chemin

Quand il s’endort

sans cantique ni cantilène

sous l’isatis du ciel

il rêve des forêts venelles

où veille la noctuelle

sphinx en ailes

Au matin rémige en partance

il mène sa chaloupe

sur le fleuve Élysée

assoiffé d’océan

Syrinx vibrant

il chante

un fragment d’idylle

que sa mémoire versatile

offre aux pluies lustrales

Il célèbre

les salicornes

la ganse des vagues

leur opale

les remous

les escales

la provende des îles

l’hélianthe

au zénith du corps des filles

Son sexe phœnix

doux scalène

épouse l’azur

8 réflexions sur “Amour

  1. BarbaraSoleil m’a volé les mots: j’aurais volontiers glissé ce poème dans l’urne hier (les Français de l’étranger votent 1 jour avant ceux de l’Hexagone).
    Merci, Joël, pour ces épousailles en voyage… immense!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s