Vieille porte

La porte des rêves

Les ronces repoussent l’assaut de l’ombre

La horde des vents dépenaille l’huis

Le sel de l’ouest

mord la peinture

trace un archipel

Atolls d’écailles

Récifs brodés d’écume amande

Calme tempête sous l’or des lichens

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s